La Fédé fait le buzz !

Dernier coup démocratique de la direction fédérale auprès de sa « famille » : La candidature de Sébastien Cossin, Médecin, validée par la CSOE et la FFE elle-même, redeviendrait – tout compte fait – un motif d’invalidation de notre liste. Vous avez raté un épisode ?

Début octobre 2012, Diego Salazar doit définitivement choisir un médecin parmi 3. Muni des fiches de paie et diplômes de Sébastien Cossin, interne en médecine au CHU de Bordeaux, il consulte officiellement la CSOE sur la validité de cette candidature au poste de médecin fédéral.

Le 11 octobre 2012, la CSOE confirme la validité de la candidature de Sébastien Cossin au poste de médecin fédéral.

Le 31 octobre 2012, les listes sont adressées à la Fédération dans le respect des statuts et du règlement électoral, comprenant Sébastien Cossin.

Le 5 novembre 2012, le procès-verbal de la CSOE valide la candidature de Sébastien Cossin.

Les 10 et 11 novembre 2012, le procès-verbal du Comité Directeur fédéral valide les listes candidates, dont la candidature de Sébastien Cossin.

Ainsi, par deux de ses organes, la Fédération s’est engagée juridiquement et moralement, sur la validité de la candidature de Sébastien Cossin.

Le 26 décembre 2012 (recours ouverts du 15 au 30), un recours est déposé auprès de la CSOE par Sylvain Rivier pour invalidation de cette candidature au motif que notre médecin n’est pas « thésé » alors qu’il faut l’être.

Il est simplement surprenant d’apprendre que le Ministère a recommandé par écrit à la Fédération de faire remplacer Sébastien Cossin dès le 20 décembre 2012.

Si la Fédération a interrogé le Ministère la première sur cette question, qui donc a pu renseigner notre requérant dans cette affaire ? Voilà l’épisode que nous avons dû rater.

Le 1er janvier 2013, la CSOE adopte la position du Ministère et informe Diego Salazar que le Bureau Fédéral organisera la régularisation du poste de notre médecin le 4 janvier 2013.

Le 7 janvier 2013, Henri Carvallo informe Diego Salazar que « Le Comité Directeur, qui détient les prérogatives en la matière, se réunira les 2 et 3 février 2013. Il arrêtera la décision définitive suite à d’éventuels recours, comme précisé par la CSOE. »

Le Bureau fédéral a finalement trouvé plus judicieux de proposer au Comité Directeur un choix de vote plus large que prévu, qui permet d’éliminer la liste Salazar !

Le 9 janvier 2013, la présidente de la CSOE rappelle qu’elle « préconise de suivre l’avis du Ministère des Sports (courrier du 20 décembre), c’est à dire la régularisation de la liste par changement du candidat médecin ».

Pourquoi le Bureau n’a-t-il pas directement requis le remplacement de notre médecin ? Parce que les ¾ des membres de ce bureau sont candidats aux prochaines élections !

On ne sait jamais, un vote démocratique pourrait offrir leur prochain mandat fédéral aux dirigeants actuels dès le 2 février ! Mais est-il bien démocratique d’envisager cette mesure ?

Ou alors, ce sera l’occasion électorale pour ces dirigeants d’être les démocrates d’un jour cléments envers leurs concurrents. Car aussi extraordinaire que cela puisse paraître, notre juge est aussi notre adversaire. Drôle d’histoire.

Le bureau fédéral respecte sa famille, candidats et électeurs, au point de l’exposer à un vide démocratique le 31 mars 2013 et de laisser entendre que Sébastien Cossin n’est pas médecin quand il l’est bel et bien, à la nuance terminologique près qu’il n’est pas « thésé ».

Un organe bienveillant nous aurait demandé de remplacer notre médecin, tout simplement.

Loin de l’invalidation de notre liste qui n’est pas une vraie question, et des bénéfices électoraux qu’en tireront nos concurrents, la vraie perte pour tous est Sébastien Cossin.

Nous ne l’avions pas choisi par hasard, il est un coéquipier adéquat : jeune médecin hospitalier plein d’idées, dont la spécialité (l’épidémiologie) est typiquement celle recommandée par le CNOSF, investi et joueur d’Echecs de bon niveau. (Lire son interview)

Plus que jamais en course pour les prochaines élections, nous sommes simplement contraints de nous adapter à un changement constant des règles du Jeu par la Fédération et à toutes les formes de manipulation de sa part : un de nos 3 médecins « thésés » viendra donc remplacer Sébastien Cossin.

Vivement les élections !

 

WordPress Themes